Tag : Voiture

Un film de Benoît Labourdette (0’41s, 2019, muet).

La puissance, impressionnante, séduisante, n’en est pas moins dangereuse.

Création vidéo de Benoît Labourdette (2’16s, 2014).

Des lumières dans la nuit.

Un film de Benoît Labourdette (2’24s, 2015).

Exploration par la parole et l’image de la relation entre le mouvement physique et l’écriture.

Un film de Benoît Labourdette (3’00s, 2015).

Est-ce que le monde est monde, ou est-ce un espace imaginaire, construit à partir d’une matrice logique ? Questions-réponses au simple croisement d’une rue.

Un film de Benoît Labourdette (3’36s, 2019).

Un rêve d’enfant inaccessible, dans une maison perdue au fond des bois.

Un film de Marie (2’14s, 2009).

Garder une trace de ce que l’on voit de chez soi et non pas de ce qu’il y a chez soi. Même si ce que l’on voit de chez soi nous semble banal, l’important est le partage de son regard.

Un film de Benoît Labourdette (1’54s, 2009).

Imaginons un instant que les voitures n’existent pas...

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’10s, 2013).

Le Pont Neuf, outre son histoire architecturale (le plus vieux pont de Paris), a une histoire artistique : son emballage par Christo en 1985, le film « Les amants du Pont Neuf » de Leos Carax en 1991, etc. Mais, l’une de ses réalités, c’est que (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’49s, 2009).

Imaginons un instant que ces rues sont des canaux...

Un film de Benoît Labourdette (2’37s, 2016).

Les nombres structurent la musique ; ainsi, bien attentif, l’on peut entendre le chant singulier du numéro 46 de cette rue...

Un film de Benoît Labourdette (3’24s, 2014).

L’abbaye de Royaumont : y arriver et la reconstruire...

Un film de Benoît Labourdette (3’44s, 2013).

« Petit enfant, au fond du siège arrière de la voiture, le voyage et les lumières de la nuit ne sont pas très réels. La fatigue aidant, trois minutes de voyage dans la rue paraissent trois longues heures d’expériences contemplatives abstraites. (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’55s, 2009).

Imaginons un instant que ces lance-air sont des lance-flammes...

Un film de Benoît Labourdette (6’40s, 2017). Avec Marion Geerebaert.

Une mère revient sur les pas de sa fille disparue. Le travail du deuil, comme le travail de la naissance, est un travail d’amour inconditionnel.

Film collectif (1’55s, 2013).

Se préparer tous ensemble à partir à l’aventure.

Un film de Benoît Labourdette (2’47s, 2009).

Imaginons un instant que cette poubelle est un autobus...

Un film de Benoît Labourdette (4’36s, 2018).

Quête de sens contemplative dans une colonie de vacances désaffectée.

Film collectif (3’49s, 2018).

Quand chacun trouve en lui-même sa richesse, sa joie intérieure.

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’10s, 2013).

Ce petit parking se trouve à côté de chez moi. Depuis des années, à chaque fois que j’y passe, je me sens concerné par ce petit morceau de mur abimé, avec ces briques apparentes derrière le plâtre qui est tombé depuis longtemps. Comme une ouverture sur (...)

Stage d’apprentissage à la réalisation de films avec téléphone portable. L’association Cinéma Parlant à Angers, qui est investie de longue date dans le soutien à la diffusion et l’éducation à l’image, a proposé un stage de formation à la réalisation de (...)

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’10s, 2013).

Un simple trottoir parisien. On y passe, on y passe, dans la vie quotidienne. Mais est-on bien sûr d’y être passé, d’avoir été là, à ce moment là ? Se souvient-on de sa propre présence au monde et aux autres, dans les moments quotidiens... qui ne le sont (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’28s, 2015).

Quelques secondes avant un accident de voiture mortel.

Création vidéo de Benoît Labourdette (3’27s, 2014).

Matières et échelles.

Sur la route, on avance, calmement mais très vite. Et cela survient, inéluctablement. Musique instrumentale, 2017, 1’02s. Improvisation de Benoît Labourdette (synthétiseurs). Improvisation réalisée sous seing privé, le 28 mai 2017 (Benoît Labourdette (...)

Un film de Benoît Labourdette (1’36s, 2010).

Tout un chacun circule, vaque à ses occupations, son travail, son sport, son corps, ses amours, son retard, son tout son temps, certains à pied, d’autres en voiture, en vélo, en vêtements légers, ou de ville. Et si, au dessus de toute cette agitation, (...)

Un film de Christopher (0’50s, 2009).

Sans commentaire ou presque, l’image parle seule, son langage profond et simple.

Tous les tags