Tag : Liberté

Un film de Benoît Labourdette (sur un texte d’Émilie Lamotte, 3’43s, 2019).

Les principes éducatifs les plus efficaces ne sont pas ceux que l’on croit. Découverte de la pensée cinglante et riche d’Émilie Lamotte. Émilie Lamotte Émilie Lamotte était une jeune pédagogue au début du vingtième Siècle. Elle est méconnue, et pourtant (...)

Dans la série « Polyamour ». Un film de Benoît Labourdette (1’38s, 2019).

Plusieurs amoureux ou amoureuses ? Comment gérer le planning ?

Film collectif (3’02s, 2015).

Les mains d’humains de tout autour du globe dialoguent par leurs tatouages, en musique dans un bâtiment de Le Corbusier.

Dans la série « Polyamour ». Un film de Benoît Labourdette (2’00s, 2019).

Comment une déception amoureuse amène à plus d’amour encore.

Les lettres de ces mots se doivent d’être les unes dans les autres, car on le leur a demandé. Elles y cherchent leur liberté.

Un film de Benoît Labourdette (2’35s, 2019).

Si on creuse chacun un tout petit peu dans ses origines, sa construction, son vécu des lieux, qu’est-ce qu’on peut y comprendre de soi ?

Un film de Benoît Labourdette (3’10s, 2016).

Se questionner sur les fondements du langage, sur son sens et ses formes... pour les hommes et pour les machines. Dans le cadre du projet transmédia « La singularité » (www.la-singularite.com).

Dans le cadre de la séance « Révolter » le vendredi 23 janvier 2015 au lieu « Le chat dans la théière » à Gap, projection du film : La flaque de vomi (Benoît Labourdette 2’00s, 1998).

Film collectif (7’22s, 2017).

Des mots dansent pour faire s’évanouir racismes et discriminations.

Deuxième album, en 2001, constitué de 15 morceaux pour une ambiance nocturne, un peu claustrophobe, à consonnances vocales et matérielles. Composition à partir de sons réels, de résonances chuchotantes. Univers sonore granulaire par moments. Nappes de (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’15s, 2018).

Se remémorer que la liberté se conquière d’abord à l’intérieur de nous, quelle que soit la situation extérieure.

Un film de Benoît Labourdette (4’19s, 2018).

« Je suis tout à fait convaincu que n’importe qui, sans aucune connaissance ni habiletés spéciales, sans surtout qu’il ait du tout à regarder à je ne sais quelles prétendues dispositions natives, peut s’adonner à l’art avec toutes chances de réussite. » (...)

Film collectif (2’00s, 2019).

Perdus dans la Cité des Sciences et de l’Industrie, des objets partagent leurs questions sur leur relation aux images.

La Cinémathèque de Martigues propose une programmation de films de Benoît Labourdette. « Du sensible à la caméra » Programme de films de Benoît Labourdette, du 1er au 15 avril 2017, dans le cadre de l’exposition « Des films plein les poches ». Texte de (...)

Un film de Benoît Labourdette (5’44s, 2018).

La vie c’est la liberté et l’amour.

Un documentaire court de Benoît Labourdette (4’36s, 2011).

Le hasard du monde m’amène à croiser une sculpture de Richard Texier dans le port de la Rochelle, au mois de juillet 2011. S’ensuit une correspondance, écrite puis filmée.

Parcours de projections nocturnes, sous forme d’atelier, au sein du Festival Travelling Rennes 2015. Les personnes inscrites ont passé l’après-midi avec moi, à choisir chacun un court métrage, ou un extrait de film, qu’ils avaient envie de partager. (...)

Tous les tags