Tag : Enfance

Un film de Benoît Labourdette (2’26s, 2013).

Sur le chemin de l’autofiction, un dialogue entre un père et son fils, interprété par la même voix.

Un film de Benoît Labourdette (2’48s, 2013).

Cette vieille maison et cette pluie me font me rappeler d’un moment, quand j’étais enfant dans une salle de classe...

Un film de Barbara Gougeon, Linda Fardon, Benoît Labourdette (1’21s, muet, 2018).

Une chaste rencontre.

Un film de Benoît Labourdette (3’44s, 2013).

« Petit enfant, au fond du siège arrière de la voiture, le voyage et les lumières de la nuit ne sont pas très réels. La fatigue aidant, trois minutes de voyage dans la rue paraissent trois longues heures d’expériences contemplatives abstraites. (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’20s, 2015).

Un désir frustré depuis l’enfance, qui semble enfin s’ouvrir.

Un film de Benoît Labourdette (3’48s, 2013).

Un jour, un train. Forme audiovisuelle hachée, dont émergent souvenirs d’enfance, confrontation à l’oubli de soi-même.

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (2’05s, 2000).

Images animées primitives.

Un film de Benoît Labourdette (6’11s, 2018).

Un événement traumatique bouleverse passé, présent et notion de réalité.

Dans le cadre de la séance « Expériences documentaires : enfances » organisée par FranceDoc, le 24 avril 2015 à 19h30 à EnCours à Paris, projection du film : Vire, prochain arrêt (Benoît Labourdette 3’48, 2013). Programme complet de la séance FranceDoc (...)

Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (4’30s, 2000).

A partir d’une boucle sur un son d’ambiance d’une vidéo amateur, construction d’un objet numérique abstrait, que la bande son anthropomorphise.

Film collectif (1’55s, 2013).

Se préparer tous ensemble à partir à l’aventure.

Un film de Benoît Labourdette (1’04s, 2013).

Je m’étais toujours senti coupable de la première fois que j’avais triché en classe. Plus maintenant.

Un film de Benoît Labourdette (2’50s, 2015).

Autour de la notion de « bébé », des imaginaires contrastés circulent.

Tous les tags