Église

Église : c’est à la fois le lieu d’assemblée, généralement dévolu au culte religieux, ainsi que l’assemblée humaine elle-même, et par extension dans le christianisme, l’ensemble des croyants au même dogme. Quoi qu’on en pense, les églises font partie de notre histoire culturelle, ainsi certains de mes films sont tournés dans des églises et certains textes y font référence.

Contenus liés à Église

Leslie est entrée dans cette église, et elle n’a pas cru ce qu’on lui disait, malgré ses efforts.Musique instrumentale, 2018, 2’37s. Par Benoît Labourdette (synthétiseur Arturia).

Un film de Benoît Labourdette (12’56s, 2016). Avec Bénédicte Loyen.

Songe fiévreux dans une chapelle baroque. Une vanité par les mots.

Un film de Benoît Labourdette (2’44s, 2016).

Une visite en plan-séquence de l’intérieur de la basilique La Sagrada Família, de l’architecte Antoni Gaudí à Barcelone.

Film collectif (6’24s, 2014).

Inspirations dans un lieu de spiritualité.

Un film de Benoît Labourdette (2’48s, 2016). Avec la voix de Bénédicte Loyen.

Dans la société occidentale, la langue écrite fut réinventée pour nommer Dieu. Nos mots portent malgré nous le poids du religieux. Chercher à comprendre...

Un film de Benoît Labourdette (2’24s, 2019, muet).

Pourquoi se laisse-t-on prendre en photo ?A partir de photos de Mark Neville parues dans Le Monde « M ».

Un film de Marie (2’14s, 2009).

Garder une trace de ce que l’on voit de chez soi et non pas de ce qu’il y a chez soi. Même si ce que l’on voit de chez soi nous semble banal, l’important est le partage de son regard.

Un film de Benoît Labourdette (2’26s, 2013).

Sur le chemin de l’autofiction, un dialogue entre un père et son fils, interprété par la même voix.

Film collectif (1’37s, 2014).

Sentiments d’abandon...

Une messe triste, qui ne se passe pas comme prévu.Musique instrumentale, 2017, 2’03s. Improvisation de Benoît Labourdette (synthétiseurs).

Programme de films de Benoît Labourdette en projection itinérante à Arras.Dans le cadre de la manifestation d’art contemporain « Appel d’air » à Arras, j’ai proposé une projection itinérante d’une sélection de mes films. Projections sur des murs, des (...)

Un film de Benoît Labourdette (3’11s, 2016).

Fantasme de la disparition du religieux.

Entrer là où est l’autre et chercher en soi si, illuminé par les vitraux, le contact avec l’au-delà se fait.Musique instrumentale, 2018, 2’10s. Par Benoît Labourdette (synthétiseurs et instrument fabriqué, le « Turn me on (...)

Récital de Karina Desbordes (soprano), Sylvie Lechevalier (piano) et Benoît Labourdette (vidéo).

Des mélodies russes éternelles dans un univers visuel poétique dessiné en live sur l’architecture grâce à la projection vidéo.Le samedi 22 septembre 2018 à 20h, à l’Église écossaise de Paris (17 rue Bayard 75008 Paris), Karina Desbordes (soprano), Sylvie (...)

Un film de Benoît Labourdette (1’46s, 2019).

Un édifice religieux, qu’est-ce d’autre qu’une métaphore vécue par le visiteur sincère d’être plongé à l’intérieur du florissement ?

Un film de Benoît Labourdette (3’24s, 2014).

L’abbaye de Royaumont : y arriver et la reconstruire...

Un film de Benoît Labourdette (1’22s, 1998).

Ode à l’enfantement par un jeune adulte.

Ces 14 morceaux musicaux ont constitué mon premier disque, « La ville érogène » (2001), construit autour de sons réels, de granularisations et de percussions très simples. Dans mon chemin de découverte du langage musical, c’est le premier signe (...)

Souvenir d’un vieil orgue dans cette église poussiéreuse. Adolescent, avec dans le casque du walkman du rock des années 1970.Musique instrumentale, 2017, 2’19s. Improvisation de Benoît Labourdette (synthétiseurs).Improvisation réalisée sous seing (...)

Tous les tags