Ada Lovelace

Ada Lovelace (1815-1852) est considérée comme la première programmeuse de l’histoire de l’informatique, avant même l’existence de cette discipline. Elle avait découvert et s’était passionnée pour la « machine à différences de Babbage », une sorte de gigantesque machine à calculer. Mais elle a, à partir de cela, conçu des modes de fonctionnement, fondateurs de l’informatique, qui dépassèrent largement la machine elle-même. Elle n’a pas pu les mettre en œuvre concrètement.

La machine de Babbage était conçue pour faire un seul type de calcul. Ada Lovelace a étendu conceptuellement les possibles en proposant qu’une machine de calcul puisse être universelle, c’est à dire puisse faire tous types d’opérations, sur tous types d’objets. Ada Lovelace n’a pas fait que rêver l’universalité de l’informatique, elle a en surtout proposé les solutions techniques, à savoir :

  • Elle a envisagé que les calculs numériques des machines puissent représenter autre chose que des nombres, notamment des opérations logiques, et tout ce que l’on souhaite : textes, sons, images, concepts...
  • Elle a aussi envisagé, approfondissant les idées de Babbage, d’employer les cartes perforées des métiers à tisser Jacquard pour pouvoir reprogrammer les machines à loisir. Cela paraît évident aujourd’hui, de stocker sur un support la mémoire et les instructions, mais même le premier ordinateur ultra-rapide de l’armée américaine, l’ENIAC en 1945, n’avait pas au départ cette fonctionnalité, sa programmation passant par des enchevêtrements de branchements de câbles, qu’il fallait manuellement rebrancher un à un pour exécuter un programme différent, ce qui prenait des heures.
  • Elle a conçu la logique de fonctionnement des langages informatiques modernes, à savoir les sous-programmes, les boucles récursives, les branchements conditionnels...

Les concepts d’Ada Lovelace ont largement inspiré notamment John Von Neumann, et bien d’autres. Ils fondent la logique de fonctionnement de l’informatique actuelle, ainsi que ses usages. Elle a par exemple écrit « La machine pourrait composer des morceaux de musique raffinés et scientifiques de n’importe quel degré de complexité », préfigurant sans le savoir les logiques et domaines d’application de l’intelligence artificielle.

Ada Lovelace était la fille du poète Lord Byron qui fut l’initiateur, l’année de la naissance d’Ada en 1815, d’un « atelier d’écriture » auprès de plusieurs de ses amis , qui donna naissance à Frankenstein de Mary Shelley, première occurrence de l’idée d’un humanoïde créé par l’homme, qui lui échappe... Il est étonnant que ce soit sa propre fille qui posera des pierres majeures de la future science qui permettra, deux siècles plus tard, la fabrication réelle du robot intelligent qui s’affranchira de l’humain.

Lien vers le texte fondateur d’Ada Lovelace.

Contenus liés à Ada Lovelace

Un film de Benoît Labourdette (5’11s, 2014).

Le mythe du progrès scientifique. D’après Albert Bayet.

Une loi empirique de l’informatique qui a plus d’impact que ce que l’on imagine sur les pratiques professionnelles de l’audiovisuel. Gordon Moore Gordon Moore, chimiste de formation, est l’un des cofondateur de la société Intel, fabriquant des (...)

Un film de Benoît Labourdette (2’47s, 2016).

La réalité est-elle plus réelle que le rêve, ou les deux sont-ils égaux ? D’après les « Pensées » de Blaise Pascal (17e Siècle).

Communication de Benoît Labourdette à écouter (25 minutes) sur l’utilisation scénique de contributions en direct d’utilisateurs inconnus. Dans le cadre du colloque « Attention, machine ! » le 7 février 2018. Ce colloque organisé par par l’UMR (...)

Qu’est-ce qu’un webdocumentaire ? Un webdocumentaire est un objet audiovisuel interactif, formé de photographies, sons, textes, vidéos... qui est consulté avec un ordinateur, une tablette, un téléphone... Dans le cas d’une consultation avec tablette (...)

Tous les tags