BnF : Pocket Films Empathie, dans le cadre de « Regards sur Serge Tisseron »

Courte conférence de Benoît Labourdette (7’30s).
30 novembre 2019. Publié par Benoît Labourdette.
Temps de lecture : 2 min  
 | 

Présentation publique synthétique de la démarche « Pocket Films Empathie » (Serge Tisseron et Benoît Labourdette), en faisant participer les spectateurs, afin qu’ils vivent le sujet de l’intérieur.

A l’occasion du don de ses archives à la Bibliothèque nationale de France, une journée a été organisée en l’honneur de Serge Tisseron le 30 novembre 2019 : « Regards sur Serge Tisseron, de la tintologie à la robotique ». De nombreux intervenants ont échangé et débattu avec lui sur les multiples sujets explorés dans son œuvre. C’est dans ce cadre que j’ai présenté notre projet commun « Pocket Films Empathie ».

Serge Tisseron a beaaucoup travaillé sur le fait que la symbolisation humaine (comment chacun construit sa représentation du monde) ne passe pas que par les mots mais aussi par le dessin et par le corps. J’ai été frappé que les discours, pendant la journée, ne creusent le sujet que par le moyen des mots. L’expérience proposée (des orateurs qui s’adressent à des personnes assises) ne mettait pas en pratique cette idée de la symbolisation par le corps.

Après une longue journée passionnante d’écoute de conférence, j’ai donc proposé, en 7 minutes, deux moments participatifs avec la photographie, pour les 200 personnes présentes, afin que le sujet soit aussi envisagé à travers une expérience vécue. Ainsi, j’ai démarré et clôt ma présentation au sujet de l’usage de la création audiovisuelle pour favoriser l’empathie, par deux moments participatifs qui ont engagé le corps des spectateurs :

  • Au début, j’ai proposé aux gens de sortir leur téléphone, de le laisser éteint, de le placer dans leur main comme s’ils allaient filmer ou photographier quelque chose et de fermer les yeux, d’imaginer, de visualiser, l’image qui pourrait être faite par cet « oeil dans la main ». Ainsi, par ce léger décalage ludique, remettre l’imaginaire et la distance critique en route.
  • A la fin de mon intervention, j’ai proposé aux gens de se mettre par groupes de trois, les personnes assises à côté les unes des autres, puis que deux d’entre eux se tiennent la main, que le troisième prenne cela en photo avec son téléphone, et l’envoie aux deux autres. Rencontrer son voisin, créer avec lui, fabriquer du lien, de l’empathie, par la créativité.
Pocket Films Empathie - Intervention de Benoît Labourdette (7’30s)

Programme de la journée Regards sur Serge Tisseron, de la tintologie à la robotique

Animation : Nathalie Bocher-Lenoir, présidente de Gens d’Images.

  • 14h : Dialogue entre Serge Tisseron et Denis Bruckmann, directeur général de la BnF.
  • 14h35 : Les secrets de famille
    • Elisabeth Darchis, présidente de l’Association Européenne Nicolas Abraham et Maria Torok.
    • Chantal Diamante, présidente de la Société de Thérapie Familiale IDF.
  • 15h : Les images
    • Frédéric Tordo, psychologue clinicien, docteur en psychologie clinique.
    • Yann Leroux, psychologue clinicien, docteur en psychologie clinique.
    • Pierre Léna, membre de l’Académie des sciences, co-fondateur de « La Main à la pâte ».
  • 15h35 : La photographie
    • Le Manifeste de l’Ecole inférieure de la photographie, dialogue avec Bernard Plossu, photographe.
  • 16h : Pause café et séance de dédicace.
  • 16h30 : Le rire médecin
    • Caroline Simonds (Girafe) et Jean Philippe Buzaud ( Roger Chips), clowns.
  • 16h45 : Pourquoi un psy à l’Académie des Technologies ?
    • Yves Farge, membre de l’Académie des technologies.
  • 17h : Robotique et enjeux d’avenir
    • Pierre-Marie Lledo : directeur du laboratoire de recherche « Perception et Mémoire » à l’Institut Pasteur, et du laboratoire « Gène et Cognition » du CNRS.
    • Véronique Aubergé : chargée de recherche au CNRS au LIG, Chaire Robo’ethics de la fondation Grenoble INP.
  • 17h30 : Les « Petits Laboratoires d’Empathie » (PLEM : Fédération d’associations créées par Serge Tisseron)
    • Trois, Six, Neuf, Douze : par Marie-Noelle Clément (pédopsychiatre, directrice de l’hôpital de jour André Boulloche, Association Cerep-Phymentin).
    • Développer l’empathie par le Jeu des Trois Figures (DEPJ3F) : par Thérèse Auzou (doctorante en sciences de l’éducation).
    • Institut pour l’Histoire et la Mémoire des Catastrophes(IHMEC) : par Francisca Espinoza (sociologue) et Sylvaine Pettens (responsable pédagogique, INA).
    • Pocket film empathie : par Benoît Labourdette (cinéaste).
    • Institut pour l’étude des relations homme-robots (IERHR) : par Olivier Duris (psychologue, doctorant en psychologie clinique).
  • 18h15 : Projection en avant-première du film « Tisseron en quête de Serge », avec le soutien de la BnF.
  • 19h : Remise de la Légion d’honneur à Serge Tisseron par François de Singly et le robot Nao.

La co-construction et la coordination de cette journée ont été portées par Pascale Issartel (Directrice du département de l’Audiovisuel de la BnF) et ses équipes.

Portfolio
Captations vidéo, enregistrements audio, documents, résumés, de conférences que j’anime, ou de tables rondes auxquelles je participe, dans différents contextes.