Projection de nuit dans le quartier Fontbarlettes (Valence)

Atelier projection itinérante.
10 juillet 2020. Publié par Benoît Labourdette.
Temps de lecture : 2 min  
 | 

Atelier d’organisation d’une projection itinérante pour des jeunes du quartier Fontbarlettes à Valence (Maison pour tous).

Le projet : action culturelle et formation

En partenariat avec le Festival Valence scénario, proposer à 3 jeunes du quartier accompagnés de 3 animateurs un accompagnement pédagogique pour organiser une projection itinérante, afin que la proposition puisse être appropriée et répétée dans l’avenir. C’est une action culturelle qui a aussi un objectif de formation, par la pratique.

La mise en œuvre

Bien-sûr, les choses ne se déroulent jamais exactement comme prévu. La Maison Pour Tous venait de rouvrir, il y avait très peu d’inscrits, et une difficulté pour les adultes à s’investir.

Le groupe fut variable sur les 3 jours d’atelier, mais le principe, qui était de faire des repérages dans le quartier pour imaginer les lieux de projection, puis des répétitions le soir, permirent bien des rencontres, dans le quartier lui-même. Avec l’aide des animateurs, qui ont une excellente connaissance du quartier, le projet s’est inscrit peu à peu dans l’esprit des habitants du quartier.

Sur les conseils de ce grand nombre de personnes rencontrées (dont une mère et ses trois enfants, très investis dans le projet), nous avons préparé un programme de courts films, publicités, clips (tournés dans le quartier), publicités algériennes, marocaines, comoriennes, film amateur qui raconte l’histoire du quartier, extraits de films cultes, etc. Ces films ont été placés dans le pico-projecteur portable. La projection est faite à la main, incarnant le partage des images.

Cet atelier avait pour objectif final l’organisation d’une projection publique le dernier soir. Mais ce soir là la pluie est tombée très fortement. La veille, lors de la répétition générale, qui fut un vrai moment de diffusion des films en extérieur, en allant à la rencontre des groupes de personnes installées pour leur partager des films ou extraits, il fut décidé que la projection du lendemain serait improvisée aussi, en fonction des rencontres, des spectateurs. Il ne fut pas possible de sortir à cause de la pluie, mais une quinzaine de jeunes sont venus, et la projection fut improvisée à l’intérieur de la Maison Pour Tous.

Bilan de l’action

L’action ne s’est pas déroulée comme prévu, mais a pleinement rempli ses objectifs :

  • Appropriation par les jeunes d’une diffusion cinématographique dans leur quartier.
  • Choix par la Maison Pour Tous d’investir dans du matériel de projection mobile, pour répondre au désir des jeunes d’organiser d’autres projections de ce type.

Ce qui fut constructif fut l’ensemble de la démarche, le cheminement des participants, le plus important n’étant pas la projection finale mais tout le processus.

Portfolio
Des films à la rencontre d’un quartier... Depuis 2011, je propose des « parcours nocturnes », projections itinérantes de courts métrages dans un quartier, un bâtiment. Aucune installation, ces projections sont réalisées à l’aide d’un pico-projecteur (vidéoprojecteurs portables). C’est de la « projection mobile ». Exploiter cette technologie encore nouvelle, ces mini vidéoprojecteurs qui vont bientôt équiper nos téléphones, pour des moments de rencontre entre des œuvres, un lieu, les gens.Des parcours nocturnes ont eu lieu à : Festival Via Pro Mons, Festival d’Avignon, Ecole Normale Supérieure, Festival des (...)