Accueil > Ressources > Outils techniques et méthodologies > La loi de Moore

Outils techniques et méthodologies

Je mets en partage ici des outils et méthodologies techniques que j’ai construits pour mon activité professionnelle. Certains articles présupposent des connaissances techniques.

La loi de Moore

19 juillet 2018

Une loi empirique de l’informatique qui a plus d’impact que ce que l’on imagine sur les pratiques professionnelles de l’audiovisuel.

Gordon Moore

Gordon Moore, chimiste de formation, est l’un des cofondateur de la société Intel, fabriquant des microprocesseurs qui équipent à peu près tous nos ordinateurs.

Un constat empirique

En 1965 Gordon Moore fait un constat empirique, qu’il rend public et révise en 1975. Voici sa version de 1975 : tous les deux ans, à prix de revient équivalent, les capacités des outils informatiques doublent (principalement la puissance des microprocesseurs).

En réalité la loi de Moore s’applique bien au delà des microprocesseurs. Par exemple, si vous achetez en 2018 pour 100€ un disque dur d’une capacité de 2To, deux ans plus tard, pour 100€ vous aurez un disque dur de 4To. Et deux ans plus tard, 8To, puis 16To, 32To... c’est exponentiel.

Donc les puissances de calcul, les vitesses de traitement, les capacités de stockage, les débits des connexions... toutes les activités et outils numériques suivent la même logique d’évolution quantitative exponentielle.

Une « loi » plus vaste que ce que Moore en dit

Gordon Moore envisage sa loi sous l’angle de la concurrence économique. Mais l’enjeu de la loi de Moore est bien plus vaste, car cette évolution a des impacts profonds sur les formes de production, de communication et l’activité humaine en général. Quand bien même il est possible, en termes techniques, de nuancer cette loi, quand bien même certains postulent qu’elle est arrivée à sa fin, la réalité est que nous sommes encore et pour longtemps dans un rythme d’évolution exponentiel des capacités des outils numériques.

Un impact pour l’économie de l’audiovisuel

Le corolaire immédiat de la loi de Moore est que le coût de stockage d’un fichier vidéo (mis en partage sur le web par exemple) est en moyenne divisé par deux tous les deux ans. Ainsi le bénéfice de la diffusion d’une vidéo sur le web est théoriquement multipliable par deux tous les deux ans.

Nombre de startups se sont construites en anticipant leur business plan selon la loi de Moore. C’est le cas notamment de YouTube (startup ayant ouvert en 2005, rachetée un an et demi plus tard par Google) : le prix de la vente des espaces publicitaires associés aux vidéos reste le même, mais le coût de stockage de chaque vidéo est divisé par deux tous les deux ans, c’est à dire tend inexorablement vers zéro. Ainsi le bénéfice ne peut que croître, à audience équivalente. Mais comme, du fait de la loi de Moore aussi, les capacités de l’intelligence artificielle donc d’un meilleur ciblage publicitaire augmentent aussi, le bénéfice, par synergies croisées, peut augmenter encore plus.

Comment exploiter la loi de Moore à notre « petit » niveau

  • Sauvegarde informatique : pour préserver son patrimoine numérique il faut recopier tous les 5 ans ses contenus sur de nouveaux supports. 5 ans plus tard, les nouveaux disques durs que nous achèterons auront largement doublé de capacité, donc on n’a pas à craindre la multiplication des disques durs. Nos sauvegardes seront de plus en plus aisées à réaliser. Alors démarrons dès maintenant une vraie stratégie patrimoniale, nous en aurons de plus en plus les moyens à l’avenir.
  • Vidéo en ligne : si vous publiez des vidéos en ligne sur votre propre serveur, votre coût de stockage baissera inexorablement. Ainsi votre catalogue va prendre une valeur relative de plus en plus importante. N’hésitez pas à mettre en ligne vos fonds de tiroirs.
  • Augmentation de la qualité d’image des caméras : l’ensemble de l’évolution des composants d’une caméra, y-compris l’évolution de la vitesse des cartes mémoires, nous permet d’avoir une amélioration incroyable et régulière de la qualité technique des images. Achetons nos caméras au dernier moment, et préférons des outils peu coûteux, que nous mettrons à jour par de nouveaux achats au fur et à mesure.
  • Post-production online : c’est la loi de Moore qui a permis de passer du montage virtuel offline (en qualité réduite avec nécessité de conformation à la fin) au montage virtuel online (travail direct sur les images en qualité définitive et distribution plus rapide).
  • Généralisation de traitements d’images de très haute qualité.
  • Démocratisation du ralenti.
  • Accessibilité des images de synthèse.
  • Développement de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée.
  • Etc.

Adapter nos pratiques professionnelles

La connaissance de la loi de Moore et de ses enjeux vous permet d’être conscient des évolutions rapides et de vous y « connecter » plus rapidement, car vous n’en êtes plus surpris, vous les attendiez.

La loi de Moore vous permet aussi d’anticiper, dans la conception de vos projets, les modèles méthodologiques et économiques de demain. Pensez « capacités techniques de demain » lorsque vous concevez vos projets.

Bref, la loi de Moore ne vous permet pas de prédire l’avenir, mais presque !


Voir aussi