Accueil > Recherche-action > Drones > Trio

Drones

Le drone, cette caméra volante qui arrive parmi nous, soulève, pour un cinéaste, des questions importantes. Objet militaire, objet de surveillance et de mort, objet d’ubiquité cartographique des multinationales, et bientôt objet commercial, objet de livraison. Interdit du regard vu du ciel, objet filmeur des mondes virtuels qui arrive dans le monde réel, oeil sans corps pour le tenir, objet soumis aux vents, à l’air chaud ou froid, sensible aux mouvements invisibles de la nature, caméra qui volète autour de nous... Ces changements de points de vue questionnent notre vision du monde. Lieux nouveaux de regard à explorer, à questionner, à détourner, à investir d’imaginaire et de créativité. Prendre de la distance avec les objets technologiques qui nous soumettent. Des questions d’écriture.

Trio

6 mai 2015

Un couple de « vivants-fantômes » émane des murs, des sols, des fenêtres, d’un ancien appartement.

Film expérimental de Benoît Labourdette (7’26s, 2015). Avec Marta Zielinska et Senghte Vanh Bouapha.


Trio


Trio Un couple de « vivants-fantômes » émane des murs, des sols, des fenêtres, d’un ancien appartement. Film expérimental de Benoît Labourdette (7’26s, 2015). Avec Marta Zielinska et Senghte Vanh Bouapha. thumbnail Benoît Labourdette

Drone-caméra

Une caméra volante, pour filmer les acteurs autrement, pour explorer de nouveaux sujets. La représentation du corps devient autre, dès lors qu’il est regardé non plus par un être humain mais par une machine mobile dans l’espace, autonome. La notion de montage évolue profondément, elle aussi, car le regard ne vient plus du même endroit.