Accueil > Prestations > Films de commande > Publicité expositition photos Jacques Tati - Yellowkorner

Films de commande

Je réalise des films de commande ainsi que leurs éventuels dispositifs de projection, en articulant la prestation aux besoins exacts. Inventer les méthodes de travail, souvent collectives, qui permettront au projet de répondre à ses objectifs au mieux autant dans son contenu que dans sa façon d’être mené, son budget et son exigence technique.

Publicité expositition photos Jacques Tati - Yellowkorner

16 avril 2014

La « chaîne » de galeries photographiques Yellowkorner (70 galeries dans le monde) propose du 16 avril au 14 juin 2014, en partenariat avec Les films de mon oncle, neuf tirages photographiques extraits de films de Jacques Tati :

  • Jour de fête (1949).
  • Les vacances de Monsieur Hulot (1953).
  • Mon Oncle (1958).
  • Playtime (1967).

Pour annoncer et mettre en valeur cette exposition, j’ai réalisé le film annonce, en français, en anglais, en version 16/9 et en version verticale (pour diffusion sur l’écran extérieur de la galerie parisienne).

Il m’a semblé que ce qui pouvait être important, et ludique, outre la mise en valeur des tirages photographiques mis en vente, était de profiter de cette occasion pour proposer au spectateur une vision différente, approfondie, d’extraits de films de Jacques Tati.

J’ai fait dérouler chacune des neuf séquences, qui se termine par un flash photographique à l’instant retenu pour la photo. Ainsi, on rend réel, sensible, le mouvement qui précède l’image fixe. Il y a une magie dans ce déroulement là, car une photo, habituellement, porte un temps hors champ, qui relève totalement de l’imaginaire, alors que là, ce hors champ est rendu réel. J’espère donc que ce petit film peut contribuer à apporter au regardeur des photos une facette nouvelle, concrète.

La question du cadrage

Ce montage posait un problème cornélien : l’écran extérieur, comme vous pouvez le voir sur la photo, a des proportions verticales (alors que les films sont dans le sens horizontal). Par contre, le film annonce devait aussi exister en format 16/9 horizontal, pour diffusion sur des écrans plasma dans les espaces et sur internet. Comment faire alors pour sa version verticale ? Mettre des barres noires énormes en haut et en bas de l’image ? Mais l’image, du coup, aurait été toute petite dans l’écran, absurde pour cet écran extérieur. Déformer les images afin qu’elles rentrent dans le cadre ? Hors de question ! Finalement, j’ai opté pour le recadrage, c’est à dire qu’on ne voit pas l’image en entier, mais le recadrage est choisi de telle sorte qu’on sent bien que le film est plus large que ce qu’on en voit. Cela fonctionne, je trouve.

Trois versions du film

  • Version 16/9 français.
  • Version 16/9 anglais.
  • Version verticale français.
    Les titres et cadrages ont été entièrement retravaillés pour la version verticale.

Animation 2D

Le début du film annonce est fait en animation 2D (outil : Adobe After Effects), à partir des éléments vectoriels et des idées de la graphiste de Yellowkorner.

Les photographies

Vous pouvez voir ci-après les 9 photographies choisies. Vous pouvez aussi remarquer qu’il s’agit à chaque fois de photogrammes (c’est à dire une image extraite du film lui-même), à part pour la photo de « Jour de fête », qui est une photo de plateau.


Devanture de la galerie Yellowkorner (Paris, face au Centre Pompidou)


Devanture de la galerie Yellowkorner (Paris, face au Centre Pompidou) La « chaîne » de galeries photographiques Yellowkorner (70 galeries dans le monde) propose du 16 avril au 14 juin 2014, en partenariat avec Les films de mon oncle, neuf tirages photographiques extraits de films de Jacques Tati :
  • Jour de fête (1949).
  • Les vacances de Monsieur Hulot (1953).
  • Mon Oncle (1958).
  • Playtime (1967).
Pour annoncer et mettre en valeur cette exposition, j’ai réalisé le film annonce, en français, en anglais, en version 16/9 et en version verticale (pour diffusion sur l’écran extérieur de la galerie parisienne). Il m’a semblé que ce qui pouvait être important, et ludique, outre la mise en valeur des tirages photographiques mis en vente, était de profiter de cette occasion pour proposer au spectateur une vision différente, approfondie, d’extraits de films de Jacques Tati. J’ai fait dérouler chacune des neuf séquences, qui se termine par un flash photographique à l’instant retenu pour la photo. Ainsi, on rend réel, sensible, le mouvement qui précède l’image fixe. Il y a une magie dans ce déroulement là, car une photo, habituellement, porte un temps hors champ, qui relève totalement de l’imaginaire, alors que là, ce hors champ est rendu réel. J’espère donc que ce petit film peut contribuer à apporter au regardeur des photos une facette nouvelle, concrète.

La question du cadrage

Ce montage posait un problème cornélien : l’écran extérieur, comme vous pouvez le voir sur la photo, a des proportions verticales (alors que les films sont dans le sens horizontal). Par contre, le film annonce devait aussi exister en format 16/9 horizontal, pour diffusion sur des écrans plasma dans les espaces et sur internet. Comment faire alors pour sa version verticale ? Mettre des barres noires énormes en haut et en bas de l’image ? Mais l’image, du coup, aurait été toute petite dans l’écran, absurde pour cet écran extérieur. Déformer les images afin qu’elles rentrent dans le cadre ? Hors de question ! Finalement, j’ai opté pour le recadrage, c’est à dire qu’on ne voit pas l’image en entier, mais le recadrage est choisi de telle sorte qu’on sent bien que le film est plus large que ce qu’on en voit. Cela fonctionne, je trouve.

Trois versions du film

  • Version 16/9 français.
  • Version 16/9 anglais.
  • Version verticale français.
    Les titres et cadrages ont été entièrement retravaillés pour la version verticale.

Animation 2D

Le début du film annonce est fait en animation 2D (outil : Adobe After Effects), à partir des éléments vectoriels et des idées de la graphiste de Yellowkorner.

Les photographies

Vous pouvez voir ci-après les 9 photographies choisies. Vous pouvez aussi remarquer qu’il s’agit à chaque fois de photogrammes (c’est à dire une image extraite du film lui-même), à part pour la photo de « Jour de fête », qui est une photo de plateau.
thumbnail Benoît Labourdette

Film annonce exposition photos Jacques Tati - Yellowkorner (version verticale pour écran extérieur)


Film annonce exposition photos Jacques Tati - Yellowkorner (version verticale pour écran extérieur) La « chaîne » de galeries photographiques Yellowkorner (70 galeries dans le monde) propose du 16 avril au 14 juin 2014, en partenariat avec Les films de mon oncle, neuf tirages photographiques extraits de films de Jacques Tati :
  • Jour de fête (1949).
  • Les vacances de Monsieur Hulot (1953).
  • Mon Oncle (1958).
  • Playtime (1967).
Pour annoncer et mettre en valeur cette exposition, j’ai réalisé le film annonce, en français, en anglais, en version 16/9 et en version verticale (pour diffusion sur l’écran extérieur de la galerie parisienne). Il m’a semblé que ce qui pouvait être important, et ludique, outre la mise en valeur des tirages photographiques mis en vente, était de profiter de cette occasion pour proposer au spectateur une vision différente, approfondie, d’extraits de films de Jacques Tati. J’ai fait dérouler chacune des neuf séquences, qui se termine par un flash photographique à l’instant retenu pour la photo. Ainsi, on rend réel, sensible, le mouvement qui précède l’image fixe. Il y a une magie dans ce déroulement là, car une photo, habituellement, porte un temps hors champ, qui relève totalement de l’imaginaire, alors que là, ce hors champ est rendu réel. J’espère donc que ce petit film peut contribuer à apporter au regardeur des photos une facette nouvelle, concrète.

La question du cadrage

Ce montage posait un problème cornélien : l’écran extérieur, comme vous pouvez le voir sur la photo, a des proportions verticales (alors que les films sont dans le sens horizontal). Par contre, le film annonce devait aussi exister en format 16/9 horizontal, pour diffusion sur des écrans plasma dans les espaces et sur internet. Comment faire alors pour sa version verticale ? Mettre des barres noires énormes en haut et en bas de l’image ? Mais l’image, du coup, aurait été toute petite dans l’écran, absurde pour cet écran extérieur. Déformer les images afin qu’elles rentrent dans le cadre ? Hors de question ! Finalement, j’ai opté pour le recadrage, c’est à dire qu’on ne voit pas l’image en entier, mais le recadrage est choisi de telle sorte qu’on sent bien que le film est plus large que ce qu’on en voit. Cela fonctionne, je trouve.

Trois versions du film

  • Version 16/9 français.
  • Version 16/9 anglais.
  • Version verticale français.
    Les titres et cadrages ont été entièrement retravaillés pour la version verticale.

Animation 2D

Le début du film annonce est fait en animation 2D (outil : Adobe After Effects), à partir des éléments vectoriels et des idées de la graphiste de Yellowkorner.

Les photographies

Vous pouvez voir ci-après les 9 photographies choisies. Vous pouvez aussi remarquer qu’il s’agit à chaque fois de photogrammes (c’est à dire une image extraite du film lui-même), à part pour la photo de « Jour de fête », qui est une photo de plateau.
thumbnail Benoît Labourdette

Film annonce exposition photos Jacques Tati - Yellowkorner


Film annonce exposition photos Jacques Tati - Yellowkorner La « chaîne » de galeries photographiques Yellowkorner (70 galeries dans le monde) propose du 16 avril au 14 juin 2014, en partenariat avec Les films de mon oncle, neuf tirages photographiques extraits de films de Jacques Tati :
  • Jour de fête (1949).
  • Les vacances de Monsieur Hulot (1953).
  • Mon Oncle (1958).
  • Playtime (1967).
Pour annoncer et mettre en valeur cette exposition, j’ai réalisé le film annonce, en français, en anglais, en version 16/9 et en version verticale (pour diffusion sur l’écran extérieur de la galerie parisienne). Il m’a semblé que ce qui pouvait être important, et ludique, outre la mise en valeur des tirages photographiques mis en vente, était de profiter de cette occasion pour proposer au spectateur une vision différente, approfondie, d’extraits de films de Jacques Tati. J’ai fait dérouler chacune des neuf séquences, qui se termine par un flash photographique à l’instant retenu pour la photo. Ainsi, on rend réel, sensible, le mouvement qui précède l’image fixe. Il y a une magie dans ce déroulement là, car une photo, habituellement, porte un temps hors champ, qui relève totalement de l’imaginaire, alors que là, ce hors champ est rendu réel. J’espère donc que ce petit film peut contribuer à apporter au regardeur des photos une facette nouvelle, concrète.

La question du cadrage

Ce montage posait un problème cornélien : l’écran extérieur, comme vous pouvez le voir sur la photo, a des proportions verticales (alors que les films sont dans le sens horizontal). Par contre, le film annonce devait aussi exister en format 16/9 horizontal, pour diffusion sur des écrans plasma dans les espaces et sur internet. Comment faire alors pour sa version verticale ? Mettre des barres noires énormes en haut et en bas de l’image ? Mais l’image, du coup, aurait été toute petite dans l’écran, absurde pour cet écran extérieur. Déformer les images afin qu’elles rentrent dans le cadre ? Hors de question ! Finalement, j’ai opté pour le recadrage, c’est à dire qu’on ne voit pas l’image en entier, mais le recadrage est choisi de telle sorte qu’on sent bien que le film est plus large que ce qu’on en voit. Cela fonctionne, je trouve.

Trois versions du film

  • Version 16/9 français.
  • Version 16/9 anglais.
  • Version verticale français.
    Les titres et cadrages ont été entièrement retravaillés pour la version verticale.

Animation 2D

Le début du film annonce est fait en animation 2D (outil : Adobe After Effects), à partir des éléments vectoriels et des idées de la graphiste de Yellowkorner.

Les photographies

Vous pouvez voir ci-après les 9 photographies choisies. Vous pouvez aussi remarquer qu’il s’agit à chaque fois de photogrammes (c’est à dire une image extraite du film lui-même), à part pour la photo de « Jour de fête », qui est une photo de plateau.
thumbnail Benoît Labourdette

Voir aussi