Accueil > Musique > Albums > Dans la grotte (2001)

Albums

J’ai composé et interprété six albums.

(bientôt dans cette rubrique : Un feu sur les ruines - 2003)

Dans la grotte (2001)

1er novembre 2001

Deuxième album, en 2001, constitué de 15 morceaux pour une ambiance nocturne, un peu claustrophobe, à consonnances vocales et matérielles. Composition à partir de sons réels, de résonances chuchotantes. Univers sonore granulaire par moments. Nappes de voix humaine et voix synthétiques articulées.

Téléchargez l’album « Dans la grotte » entier gratuitement.

(couverture du disque : Saint Jean Baptiste sous les attributs de Bacchus de Leonard De Vinci - 1516)



Le bourdon

La prison

L-I-N-E

David et Goliath

La maison

Tout un monde

Le froid

La course

Le puits

Dans la grotte

Bulles

Danse de là-bas

Casseroles

Plan de ville

Crache

Le bourdon

Durée : 2’14s. Première intervention d’une voix en nappe, sur une rythmique primesautière, évoluant vers une granularité grosse.

La prison

Durée : 3’03s. Tubes vibrants, se frottant, roulant les uns contre les autres, et vagues cris de quelques instruments au loin, de plus en plus fatigués. Bruits de pas résonnant très fort au loin, chuintants.

L-I-N-E

Durée : 4’17s. Voix synthétiques, dessinant auditivement des lignes. Mélanges de langues.

David et Goliath

Durée : 3’31s. Petite percussion aigüe et maline contre basse fréquence rythmique d’un grand tuyau.

La maison

Durée : 3’19s. Une maison est à priori un lieu fixe, mais ici c’est l’endroit vers lequel on court, un havre de paix urgent.

Tout un monde

Durée : 3’51s. Voix d’âmes qui volètent dans un univers obscur, une grotte aux vastes arches sur des lacs souterrains.

Le froid

Durée : 3’19s. Le souffle est court dans le froid. La température pique la peau. Tout semble se raréfier, même le son semble disparaître parfois.

La course

Durée : 3’36s. Compétition joyeuse et bon enfant.

Le puits

Durée : 0’10s. Une très rapide plongée, jeté dans un puits.

Dans la grotte

Durée : 3’22s. De l’intérieur de la grotte, les sons d’en haut résonnent, roulent les uns sur les autres, se répercutant sur les entrelacs innombrables de la pierre.

Bulles

Durée : 2’07s. Bulles d’air vibrant qui se génèrent, se percutent, et montent en l’air de plus en plus vite.

Danse de là-bas

Durée : 3’34s. Moment de fête. Percussions traditionnelles qui crèvent la tristesse et redonnent de la vie.

Casseroles

Durée : 2’05s. Granularité du métal réverbéré en tous sens.

Plan de ville

Durée : 3’12s. A la sortie de la grotte, plusieurs années après l’enfermement, tout le monde extérieur est mystérieux et imperceptible, étranger, résonnant dans la tête des bruits présents, de mémoires passées, de bribes de voix. Tout revient peu à peu, mais dans une grande étrangeté.

Crache

Durée : 3’06s. Voix synthétiques, qui cherchent à se défendre contre l’agression des bouches des humains, qui cherchent à prononcer des mots.