MJC Savigny-sur-Orge - Stage « Pocket Films » pour animateurs

Savoir-faire Peggy Nacitas, animatrice vidéo à la MJC de Savigny-sur-Orge (et ancienne coordinatrice du Festival Imag’Essone), après avoir proposé que j’anime cette année des ateliers « Pocket Films » auprès de jeunes de la ville, et en voyant les très bons résultats, a proposé aux animateurs des différentes structures socio-culturelles de la ville de se rassembler pour une formation commune. Le but étant, à partir de cette formation, de prendre conscience du potentiel et de l’efficacité de ces pratiques d’éducation à l’image, afin de construire pour l’année suivante des projets en synergie entre les différentes structures. En une demi-journée, j’ai tout simplement proposé aux 11 animateurs de vivre l’expérience d’un atelier « Pocket Films ». Je pense qu’il faut vivre les choses de l’intérieur pour se rendre compte de l’impact réel. Je ne fais pas le détail de ma pédagogie, qui peut être trouvée ailleurs dans ce site. Je les ai fait travailler sur « Filmer les mots ». Voici leurs films (ils avaient 20 minutes pour les faire), qui sont aussi sur le site Filmer les mots. thumbnail Benoît Labourdette
14 mai 2013. Publié par Benoît Labourdette.

Peggy Nacitas, animatrice vidéo à la MJC de Savigny-sur-Orge (et ancienne coordinatrice du Festival Imag’Essone), après avoir proposé que j’anime cette année des ateliers « Pocket Films » auprès de jeunes de la ville, et en voyant les très bons résultats, a proposé aux animateurs des différentes structures socio-culturelles de la ville de se rassembler pour une formation commune. Le but étant, à partir de cette formation, de prendre conscience du potentiel et de l’efficacité de ces pratiques d’éducation à l’image, afin de construire pour l’année suivante des projets en synergie entre les différentes structures.

En une demi-journée, j’ai tout simplement proposé aux 11 animateurs de vivre l’expérience d’un atelier « Pocket Films ». Je pense qu’il faut vivre les choses de l’intérieur pour se rendre compte de l’impact réel.

Je ne fais pas le détail de ma pédagogie, qui peut être trouvée ailleurs dans ce site. Je les ai fait travailler sur « Filmer les mots ». Voici leurs films (ils avaient 20 minutes pour les faire), qui sont aussi sur le site Filmer les mots.

Voilà

Un film de Domi, Gabriela et Sofiane.

Voilà Peggy Nacitas, animatrice vidéo à la MJC de Savigny-sur-Orge (et ancienne coordinatrice du Festival Imag’Essone), après avoir proposé que j’anime cette année des ateliers « Pocket Films » auprès de jeunes de la ville, et en voyant les très bons résultats, a proposé aux animateurs des différentes structures socio-culturelles de la ville de se rassembler pour une formation commune. Le but étant, à partir de cette formation, de prendre conscience du potentiel et de l’efficacité de ces pratiques d’éducation à l’image, afin de construire pour l’année suivante des projets en synergie entre les différentes structures. En une demi-journée, j’ai tout simplement proposé aux 11 animateurs de vivre l’expérience d’un atelier « Pocket Films ». Je pense qu’il faut vivre les choses de l’intérieur pour se rendre compte de l’impact réel. Je ne fais pas le détail de ma pédagogie, qui peut être trouvée ailleurs dans ce site. Je les ai fait travailler sur « Filmer les mots ». Voici leurs films (ils avaient 20 minutes pour les faire), qui sont aussi sur le site Filmer les mots. thumbnail Benoît Labourdette
Bouquet

Un film d’Eléonore, Séverine, Peggy, Nadir.

Bouquet Peggy Nacitas, animatrice vidéo à la MJC de Savigny-sur-Orge (et ancienne coordinatrice du Festival Imag’Essone), après avoir proposé que j’anime cette année des ateliers « Pocket Films » auprès de jeunes de la ville, et en voyant les très bons résultats, a proposé aux animateurs des différentes structures socio-culturelles de la ville de se rassembler pour une formation commune. Le but étant, à partir de cette formation, de prendre conscience du potentiel et de l’efficacité de ces pratiques d’éducation à l’image, afin de construire pour l’année suivante des projets en synergie entre les différentes structures. En une demi-journée, j’ai tout simplement proposé aux 11 animateurs de vivre l’expérience d’un atelier « Pocket Films ». Je pense qu’il faut vivre les choses de l’intérieur pour se rendre compte de l’impact réel. Je ne fais pas le détail de ma pédagogie, qui peut être trouvée ailleurs dans ce site. Je les ai fait travailler sur « Filmer les mots ». Voici leurs films (ils avaient 20 minutes pour les faire), qui sont aussi sur le site Filmer les mots. thumbnail Benoît Labourdette
Téléchargement
Conception et animation de stages de formation professionnelle, dans le domaine de l’éducation aux images, à destination des enseignants, animateurs, responsables de structures éducatives, culturelles et sociales, notamment exploitants de salles de cinéma. Avec les outils des nouvelles technologies, afin de se « connecter » aux pratiques des jeunes et de les éclairer.