Accueil > Films > La vie des films > Festival Takavoir (Niort)

La vie des films

 ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Diffusion des films de Benoît Labourdette. Projections, expositions, festivals... à venir et passés. Liste non exhaustive.

Festival Takavoir (Niort)

18 mai 2013

Rétrospective de courts métrages de Benoît Labourdette.

Le Festival Takavoir à Niort, est un « enfant » du Festival Pocket Films. J’avais conseillé son fondateur, Guyome Simonnet, avant sa création en 2009. En 2013, c’était la quatrième édition du festival, qui a lieu à la Scène nationale du Moulin du Roc, à Niort, le samedi 18 mai 2013.

A la demande du Festival Takavoir, j’ai constitué une sélection de mes courts métrages récents (2012-2013). La séance (41 minutes) fut diffusée à trois reprises dans un « coin cosy ». C’est un bon dispositif pour un programme de films expérimentaux.

Programme des films

- Feuille morte (8’33, 2012)
- Salle des professeurs (2’10, 2012)
- L’affiche (3’05, 2012)
- La pause (3’36, 2012)
- Bâtiment H (7’11, 2012)
- Hôtel Barcelone (4’48, 2012)
- Chorale (4’14, 2012)
- Vire, prochain arrêt (3’48, 2013)
- Clocher (2’26, 2013)

Note d’intention du Festival Takavoir

Porté par l’association niortaise hORS cHAMPS, le Festival TAKAVOIR est né en 2009 de l’idée fondatrice de conjuguer création filmique et éducation à l’image.

Valoriser le potentiel créatif de tout un chacun par le biais de diffusions et d’une compétition, et grâce à un outil que nous avons (presque) tous en notre possession, est au cœur de notre démarche.

Aujourd’hui 7 milliards de téléphones mobiles fonctionnent dans le monde : c’est dans l’optique d’utiliser cet outil populaire que nous défendons cette idée de l’éducation à l’image.

Le Festival TAKAVOIR s’inscrit dans une logique d’action culturelle : des réalisateurs en herbe s’investissent dans cette aventure grâce à la mobilisation d’établissements scolaires en Poitou-Charentes, ainsi que de maisons de quartier et de centres socio-culturels.

En trois éditions, le Festival TAKAVOIR a su attirer des réalisateurs du monde entier : Biélorussie, Inde, Pologne, Hongrie, Italie, Grande-Bretagne…

Après « L’Arbre », « Noir » et « Absurde », le thème de 2013 est « Hors champ ».


Voir aussi