Tour Montparnasse

Tour Montparnasse Vidéo en boucle de Benoît Labourdette (1’10s, 2013). Le reflet de la ville dans les vitres-miroir des grattes ciel est un effet visuel fascinant. Ces bâtiments, qui habituellement nous surplombent, nous dominent, se voient, dans la ville elle-même, ramenés à une simple image, un reflet fragile, éphémère, fragmenté. En soustrayant ce reflet à lui-même, peut-être puis-je l’effacer...[en]Video loop by Benoît Labourdette (1’10, 2013). The reflection of the city in the windows of skyscrapers is a fascinating visual effect. These buildings, which usually dominate us, are, in the city itself, reduced to a single image, a fragile reflection, ephemeral, fragmented. Subtracting this reflection to itself, tryint to remove it... thumbnail Benoît Labourdette
6 août 2013. Publié par Benoît Labourdette.

Le reflet de la ville dans les vitres-miroir des grattes ciel est un effet visuel fascinant. Ces bâtiments, qui habituellement nous surplombent, nous dominent, se voient, dans la ville elle-même, ramenés à une simple image, un reflet fragile, éphémère, fragmenté. En soustrayant ce reflet à lui-même, peut-être puis-je l’effacer...[en]Video loop by Benoît Labourdette (1’10, 2013).

The reflection of the city in the windows of skyscrapers is a fascinating visual effect. These buildings, which usually dominate us, are, in the city itself, reduced to a single image, a fragile reflection, ephemeral, fragmented. Subtracting this reflection to itself, tryint to remove it...

Téléchargement
Projet d’installation vidéo. Ces vidéos d’une minute sont destinées à être diffusées en boucle sur des surfaces noires. Un travail sur la sensation du paysage, le projet de transmettre une impression immédiate. Comme un mixage entre des vues Lumière et des toiles impressionnistes... faites de pixels. Quatre couches d’image, dont les pixels se soustraient les uns aux autres, produisent une image principalement noire, dont les objets et les corps se révèlent lorsqu’ils se décalent les uns par rapport aux autres : c’est le temps qui fabrique (...)