Etude pour mains 11

Etude pour mains 11 Un film de Benoît Labourdette (2’21s, 2010). Du sang sur les mains... qui n’en a pas, ne serait-ce qu’indirectement ? thumbnail Benoît Labourdette
7 août 2010. Publié par Leny Müh.

Du sang sur les mains... qui n’en a pas, ne serait-ce qu’indirectement ?

Lorsqu’on achète pas cher des objets fabriqués grâce à l’esclavage dans certains pays, lorsqu’on achète très cher un diamant pour la vie, qui est arrivé jusqu’à nous sur un chemin semé de morts... comment faire pour ne pas avoir de sang sur les mains ? C’est peut-être impossible, et pourtant c’est inhumain. La question est peut-être comment faire pour en avoir le moins possible ?

Téléchargement

Les mains, ou plutôt la main, est un sujet qui compte pour les films tournés avec des caméras de poche : la caméra dans une main, qui filme l’autre main.

Avec les téléphones portables, filmer ses pieds était une figure récurrente, car lorsqu’on allume le téléphone, à l’horizontale, on voit ses pieds. Par contre, avec un appareil photo numérique, qu’on tient face à soi, il est vertical lorsqu’on l’allume. Alors souvent l’autre main apparaît dans l’image.

Cette main peut devenir un sujet.