Accueil > Films > Courts métrages > Le cinéma replié

Courts métrages

Je réalise des courts métrages comme un peintre fait des tableaux, dans une démarche généralement individuelle, loin des pratiques académiques de fabrication du cinéma. Certains films sont réalisés de façon très spontanée, d’autres peuvent prendre des années à mûrir. J’explore la rencontre entre l’image et le monde. Je vous propose des expériences de cinéma, qui bien souvent racontent aussi des histoires...

Le cinéma replié

2 juin 2013

Où est le cinéma ? Qu’est-ce que le cinéma ?

Un film de Benoît Labourdette (3’58, 2013).


Le cinéma replié


Le cinéma replié Où est le cinéma ? Qu’est-ce que le cinéma ? Un film de Benoît Labourdette (3’58, 2013). thumbnail Benoît Labourdette

Que se passe-t-il dans une salle de cinéma ? Au début du film « L’homme à la caméra » (1929), de Dziga Vertov, les sièges se baissent pour accueillir les spectateurs du film à venir. Ici, les sièges sont repliés, rangés sur le côté de la salle. Le cinéma est replié.

La question de la rencontre entre les films et les spectateurs, quels films pour quels spectateurs, est brûlante aujourd’hui pour les artistes et pour les spectateurs que nous sommes tous. Les salles sont pleines de films, qui peuvent être bons, mais qui ne sont que des films qui respectent les codes du commerce. Et les autres films ? Et les spectateurs des autres films ? De ces films qui assument d’être des œuvres d’art avant que d’être des produits, de ces films qui ne font pas de concessions au commerce. Peut-être que, comme en temps de guerre, le cinéma s’est replié, à l’abri quelque part, et que, là, dans les interstices, presque invisibles, s’opèrent des rencontres, du dialogue, en train de se réinventer.