Accueil > Films > Courts métrages

Courts métrages

Je réalise des courts métrages comme un peintre fait des tableaux, dans une démarche généralement individuelle, loin des pratiques académiques de fabrication du cinéma. Certains films sont réalisés de façon très spontanée, d’autres peuvent prendre des années à mûrir. J’explore la rencontre entre l’image et le monde. Je vous propose des expériences de cinéma, qui bien souvent racontent aussi des histoires...


Les plus vus

  • Aux alentours

    31 juillet 2013

    Un film de Benoît Labourdette (3’37, 2013).
    A Vitrolles, dans le sud de la France, un pic rocheux surplombe la ville. On y a trouvé des vêtements éparpillés, et un téléphone portable, dans lequel il y avait une séquence vidéo et un texte. L’œuvre d’un fou, semble-t-il, dont on n’a pas retrouvé la trace.

  • Le baiser 1234567

    24 novembre 2013

    Comment partager les cris silencieux, derrière les familles aux histoires lisses ?
    Un film de Benoît Labourdette (12’46s, 2013).

 

Les derniers publiés

| 1 | 2 |

  • Chorale

    22 décembre 2012

    Un film de Benoît Labourdette (4’14, 2012)
    Lorsque l’on capte le réel avec une caméra, c’est à dire un outil d’enregistrement mécanique, le mouvement est décomposé en une suite de photos qui, enchaînées sur l’écran à une certaine vitesse (24 images par seconde), donnent l’illusion du mouvement naturel. Nous croyons voir le réel, mais ce n’est que l’illusion réaliste d’une trace captée par une machine. Cette machine a été fabriquée par l’homme. Elle a une façon de capter le réel qui est liée à la culture dans laquelle elle a été conçue. Ce qui nous est donné à voir ressemble sans doute plus à notre culture qu’à une (...)

  • Hôtel Barcelone

    16 décembre 2012

    Autofiction sur un adultère.
    Un film de Benoît Labourdette (4’48, 2012).

  • Bâtiment H

    24 novembre 2012

    La métaphore du parcours de vie d’un être humain à travers un parcours visuel « kaléidoscopique » dans un bâtiment.
    Un film de Benoît Labourdette (7’11, 2012).

  • Chaises

    23 novembre 2012

    Un film de Benoît Labourdette (3’26, 2012). Improvisation musicale d’Olivier Mellano.
    On s’est tous assis sur des chaises, dans des salles de classe. Que nous font ces chaises ? Que nous donnent-elles ? Comment nous accueillent-elles ? Peut-on les regarder autrement que dans leur vision utilitaire ? D’ailleurs, ne sont-elles qu’utilitaires ? Ne transmettent-elles pas, par leur design, leur couleur, leur agencement, quelque chose d’une représentation du monde ? N’impliquent-elles pas quelque chose de notre relation les uns aux autres ?
    Ce sont des chaises, mais c’est surtout, une chaise, une seule (...)

  • La pause

    18 novembre 2012

    Un film de Benoît Labourdette (3’36, 2012).
    « La pause », ce moment de la journée de travail où les êtres humains se placent dans un état enfin non productif. J’ai capté un moment de pause des étudiants de l’université Paul Valéry (Montpellier 3), puis j’ai cherché, par le montage, par la musique (construite à partir d’extraits de Ludwig Van Beethoven), par l’addition ou la soustraction des pixels dans un plan fixe, par l’entremêlement de boucles d’images, à extraire, comme on extrait l’huile essentielle d’une fleur, une expression du sentiment intérieur collectif de « la pause », une sensation physique et (...)

  • L’affiche

    2 mai 2012

    Un film tactile, fait de papier et de mots.
    Un film de Benoît Labourdette (3’05, 2012).

  • Salle des professeurs

    17 avril 2012

    Un film de Benoît Labourdette (2’07s, 2012).
    Le quotidien sans histoires apparentes de la salle des professeurs d’un lycée de banlieue parisienne recèle des secrets lourds... une fiction inspirée de faits réels.

  • Feuille morte

    2 janvier 2012

    Un film de Benoît Labourdette (8’33, 2012).
    Un petit coin de nature au milieu de la ville, c’est le microcosme des pulsions végétales de la vie. L’amour, le mélange des corps, les drames, les retrouvailles, toujours. Croisements d’histoires de sentiments et de corps.

  • La réunion

    21 mai 2011

    Une réunion, comme mille autres réunions. Non, celle-ci, c’est votre réunion.
    Un film de Benoît Labourdette (5’23s, 2011).

  • Les fleurs de Pascal

    26 mars 2011

    Un film de Benoît Labourdette, 3’19s, 2011, numérique, Format 16/9, Couleur, Son stéréo. Le conte
    Inventer un conte. Ancrer l’histoire dans le réel. Pourquoi la forme du conte en 2011 ? Sans doute pour faire à nouveau de la métaphore, de l’universel. Une simple histoire d’amour.

  • Vous êtes ici

    9 janvier 2011

    Un film de Benoît Labourdette (5’33s, 2011).

  • Madeleine

    26 décembre 2010

    Nostalgie musicale dans le métro à Toronto.
    Un film de Benoît Labourdette (3’24, 2010).

  • Paris fin août

    31 décembre 2009

    On croise un SDF dans la rue, et on l’oublie, un instant après.
    Un film de Benoît Labourdette, 4 minutes, 2009, numérique, Scope 2.35, Couleur, Son stéréo.
    La conscience sociale La rencontre avec l’exclusion est le miroir de nos angoisses. On cherche toujours à oublier, à fuir ce qui nous fait peur, c’est une réaction naturelle de défense, quel que soit son niveau de « conscience sociale ».
    Le mouvement du tournage de ce film a contenu l’oubli du SDF qui avait été filmé au début du plan, pourtant de très près. Cet oubli qui s’est déroulé en quelques secondes, et qui fut mon vécu, a donné matière à un (...)

  • Tiens ta droite

    15 juillet 2005

    Mouvement du regard humain, regard des machines, mouvement du monde...
    Un film de Benoît Labourdette (2’57s, 2005).

  • Accident grave voyageur

    1er juillet 2005

    En 2005, les caméras apparaissent dans les téléphones, et invitent à filmer le quotidien. Un des premiers films tournés au téléphone portable.
    Un film de Benoît Labourdette (2’43s, 2005).

  • L’envers du décor

    17 juin 2005

    Les préparatifs d’un événement cinématographique.
    Un film de Benoît Labourdette (1’41s, 2005).

  • Dream

    1er juin 2005

    Regards et désirs dans le métro.
    Un film de Benoît Labourdette (2’14s, 2005).

  • Sous les pavés la plage de Belfast

    27 mai 2005

    La fascination de pouvoir filmer ce qui survient dans le quotidien, grâce aux premiers téléphones portables équipés de caméras.
    Un film de Benoît Labourdette (2005, 1’05s).

  • L’indifférence

    22 mai 2005

    Redécouvrir le monde, entre ses dimensions réelle et imaginaire, avec un nouvel outil de prise de vue.
    Un film de Benoît Labourdette (2’53s, 2005).

  • Caméra crayon

    20 mai 2005

    Un des premiers films tournés avec téléphone mobile.
    Un film de Benoît Labourdette (02’11s, 2005).

| 1 | 2 |