Accueil > Films > Courts métrages

Courts métrages

Je réalise des courts métrages comme un peintre fait des tableaux, dans une démarche généralement individuelle, loin des pratiques académiques de fabrication du cinéma. Certains films sont réalisés de façon très spontanée, d’autres peuvent prendre des années à mûrir. J’explore la rencontre entre l’image et le monde. Je vous propose des expériences de cinéma, qui bien souvent racontent aussi des histoires...


Les plus vus

  • Aux alentours

    31 juillet 2013

    Un film de Benoît Labourdette (3’37, 2013).
    A Vitrolles, dans le sud de la France, un pic rocheux surplombe la ville. On y a trouvé des vêtements éparpillés, et un téléphone portable, dans lequel il y avait une séquence vidéo et un texte. L’œuvre d’un fou, semble-t-il, dont on n’a pas retrouvé la trace.

  • Le baiser 1234567

    24 novembre 2013

    Comment partager les cris silencieux, derrière les familles aux histoires lisses ?
    Un film de Benoît Labourdette (12’46s, 2013).

 

Les derniers publiés

| 1 | 2 |

  • En souvenir d’Alice

    14 mai 2017

    Une mère revient sur les pas de sa fille disparue. Le travail du deuil, comme le travail de la naissance, est un travail d’amour inconditionnel.
    Un film de Benoît Labourdette (6’40s, 2017). Avec Marion Geerebaert.

  • Made in China

    13 mars 2017

    Des animaux en plastique nous parlent.
    Un film de Benoît Labourdette (6’07s, 2017).

  • À la station

    22 décembre 2016

    La perception intime des voix intérieures des humains qui passent, qui mène à un choix de vie.
    Un film de Benoît Labourdette (2’41s, 2016).

  • La peur

    5 décembre 2016

    Partage sensible d’indications thérapeutiques pour lutter contre la peur, cette peur présente au fond de chacun.
    Un film de Benoît Labourdette (9’28s, 2016).

  • Dans le temps

    12 novembre 2016

    Lecture des derniers paragraphes de « À la recherche du temps perdu » de Marcel Proust. Liens entre littérature, peinture et mouvement.
    Un film de Benoît Labourdette (3’34s, 2016).

  • Les yeux bleus

    2 août 2016

    Faire face à son enfant, réel ou imaginaire.
    Un film expérimental de Benoît Labourdette (4’47s, 2016).

  • Vanité

    25 juillet 2016

    Songe fiévreux dans une chapelle baroque. Une vanité par les mots.
    Un film de Benoît Labourdette (12’56s, 2016). Avec Bénédicte Loyen.

  • Jésus

    15 février 2016

    Dans la société occidentale, la langue écrite fut réinventée pour nommer Dieu. Nos mots portent malgré nous le poids du religieux. Chercher à comprendre...
    Un film de Benoît Labourdette (2’48s, 2016). Avec la voix de Bénédicte Loyen.

  • Le sac à dos de Brahim

    27 janvier 2016

    Une course effrénée, pour faire le deuil du départ de l’être aimé.
    Un film de Benoît Labourdette (5’04s, 2016).

  • Hôtel des Sables

    16 janvier 2016

    Souvenir de la présence de la personne aimée perdue, dans une chambre d’hôtel ensablée.
    Un film de Benoît Labourdette (6’28s, 2016).

  • Série noire

    4 décembre 2015

    Après que la mort fut semée par l’arbitraire, une jeune femme revient hanter son compagnon.
    Un film de Benoît Labourdette (10’06s, 2015). Avec Marion Geerebaert.

  • Trio

    6 mai 2015

    Un couple de « vivants-fantômes » émane des murs, des sols, des fenêtres, d’un ancien appartement.
    Film expérimental de Benoît Labourdette (7’26s, 2015). Avec Marta Zielinska et Senghte Vanh Bouapha.

  • Pas d’image sur l’écran

    30 avril 2015

    Le mystère du processus physiologique à l’oeuvre dans une salle de cinéma.
    Un film de Benoît Labourdette (2’54s, 2015).

  • Les hommes à la caméra

    30 janvier 2015

    Composition visuelle, musicale et sonore, à partir d’une caméra volante bruyante, en référence au film « L’homme à la caméra » (Dziga Vertov, 1929).
    Un film de Benoît Labourdette (4’45s, 2015).

  • Territoire imaginaire

    26 octobre 2014

    Formes abstraites, couleurs d’enfants, vues du ciel.
    Oeuvre vidéo numérique. Benoît Labourdette. 5’51s, 2014.

  • Nouvelles du père

    21 septembre 2014

    La vie sur un tableau blanc...
    Un film de Benoît Labourdette (2’19s, 2014).

  • Les hommes et la poupée

    20 mai 2014

    Bordeaux. Place Saint-Michel en travaux. La nuit. Personne ou presque ne passe. Le souvenir d’un drame, inscrit dans le corps d’une poupée désarticulée.
    Un film de Benoît Labourdette (4’58s, 2014).

  • Les spectres

    7 février 2014

    Des mots de Charlotte Delbo émanent des traces d’humains qui étaient vivants là, quelques heures plus tôt.
    Un film de Benoît Labourdette, en collaboration avec Louise Moaty (3’59s, 2014).

  • Je t’ai vue (I’ve seen you)

    23 janvier 2014

    Où est notre corps ?
    Un film de Benoît Labourdette (4’09s, 2014).

  • Au début

    26 décembre 2013

    Un film de Benoît Labourdette (6’29, 2013). La coupure
    Essai sensible sur le concept de coupure entre le passé et le présent. Comment ces deux temps coexistent, côte à côte, en deux matières, en deux espaces, en deux architectures, à la fois tangibles et symboliques. Travail sur le bruissement des matières de l’image et du son, et sur la coupure, explicite, mise en acte cinématographique, surprenante, arbitraire, à priori absurde, comme l’est un accident. Coupure en fait pleine de sens et de construction potentielle, grâce aux interstices qu’elle (...)

  • Clément Thomas Joseph Marianne Philippe

    11 décembre 2013

    Un film de Benoît Labourdette (11’17s, 2013).
    Dans la vie, les choses les plus importantes, qu’elles soient heureuses ou dramatiques, arrivent souvent par accident. L’histoire d’un homme, pas jeune, pris dans la spirale de la répétition familiale et des humiliations vécues. Il va commettre l’irréparable, il va malgré lui imposer au monde extérieur l’étendue de ses fractures intérieures.
    D’après un fait divers.

  • Le baiser 1234567

    24 novembre 2013

    Comment partager les cris silencieux, derrière les familles aux histoires lisses ?
    Un film de Benoît Labourdette (12’46s, 2013).

  • Ici a vécu le cinéaste Boris Lehman

    13 octobre 2013

    La visite d’un appartement parisien vide, où plusieurs personnes ont vécu successivement. Émanations de mémoire des artistes Sophie Calle et Boris Lehman.
    Un film de Benoît Labourdette (8’50s, 2013).

  • Ouverture prochaine

    5 août 2013

    Un film de Benoît Labourdette (2’37, 2013). Synopsis
    Le discours d’un père à son fils pour l’ouverture de leur prochain magasin de prêt à porter. Capitalisme, sexisme...

  • Aux alentours

    31 juillet 2013

    Un film de Benoît Labourdette (3’37, 2013).
    A Vitrolles, dans le sud de la France, un pic rocheux surplombe la ville. On y a trouvé des vêtements éparpillés, et un téléphone portable, dans lequel il y avait une séquence vidéo et un texte. L’œuvre d’un fou, semble-t-il, dont on n’a pas retrouvé la trace.

  • Ouvertures

    28 juillet 2013

    Injonctions paradoxales dans l’espace scolaire d’un collège, avec un traitement musical.
    Un film de Benoît Labourdette (3’51, 2013).

  • Chaque matin

    12 juin 2013

    Charles, vieux garçon de 37 ans qui a perdu sa mère il y a un an, perçoit par moments le monde de façon déformée, multipliée, le temps et l’espace perdant de leur réalité. Une rencontre va changer sa vie.
    Un film de Benoît Labourdette (5’44, 2013).

  • Route de nuit

    4 juin 2013

    Un film de Benoît Labourdette (3’44, 2013).
    « Petit enfant, au fond du siège arrière de la voiture, le voyage et les lumières de la nuit ne sont pas très réels. La fatigue aidant, trois minutes de voyage dans la rue paraissent trois longues heures d’expériences contemplatives abstraites. »

  • Loin

    4 juin 2013

    Un film de Benoît Labourdette (3’45, 2013).
    « Loin, bien loin dans mes pensées, tout au fond de l’écran de mes yeux imprimés d’images électroniques. »
    Aujourd’hui, nous voyons d’abord la réalité avec nos propres yeux, et les images électroniques s’y superposent, nous informent, c’est ce que l’on nomme la réalité augmentée. C’est notre réalité en devenir. Demain, ou après-demain plutôt, sans doute, verrons-nous d’abord la réalité avec les images électroniques, plus riches, complètes, informées, plus « intelligentes » que nos propres yeux. Alors la réalité de notre vision physiologique sera secondaire, et peut-être (...)

  • Le cinéma replié

    2 juin 2013

    Où est le cinéma ? Qu’est-ce que le cinéma ?
    Un film de Benoît Labourdette (3’58, 2013).

| 1 | 2 |