Accueil > Films > Cinéma animé

Cinéma animé

Depuis 2011, je propose des ateliers de réalisation de films d’animation à partir de papier découpé, dans divers contextes, notamment à la Maison des métallos, au Forum des images, au Musée de l’Homme, au Grand Palais... que j’ai nommés « Cinéma animé », et non pas « Dessin animé », car l’animation est faite « à vue » et le tournage est en plan-séquence. La présence des mains dans l’animation porte à mon sens une vraie valeur poétique, comme on peut le trouver dans le théâtre de marionnettes. Ces films sont généralement muets.

Dans ce cadre là, afin d’impulser la dynamique créative, je peux moi aussi réaliser de ces films « légers ». La médiation, c’est un partage profond de la créativité.

Visionnez ici certains des films que j’ai réalisés dans ces contextes.


Les plus vus

  • Vincent

    10 décembre 2016

    Explorer ses rêves, la nuit.
    Un film de Benoît Labourdette (1’45s, muet, 2016).

  • Domination

    15 juillet 2017

    La domination s’exerce en imposant silence et mensonges institutionnalisés.
    Un film de Benoît Labourdette (42s, muet, 2017, pseudonyme : J.P.S.).

 

Les derniers publiés

  • Différences

    15 juillet 2017

    Transformations syllabiques lourdes de conséquences.
    Un film de Benoît Labourdette (34s, muet, 2017, pseudonyme : Marc).

  • Diversité

    15 juillet 2017

    Préciser les mots qui peuvent conduire au racisme.
    Un film de Benoît Labourdette (1’32s, muet, 2017, pseudonyme : Elton).

  • Domination

    15 juillet 2017

    La domination s’exerce en imposant silence et mensonges institutionnalisés.
    Un film de Benoît Labourdette (42s, muet, 2017, pseudonyme : J.P.S.).

  • Identité

    15 juillet 2017

    L’écriture rageuse peut être salutaire.
    Un film de Benoît Labourdette (1’04s, muet, 2017, pseudonyme : Luc Finstein).

  • Stéréotypes

    15 juillet 2017

    La construction d’un raisonnement sensé est plus complexe que la simplification.
    Un film de Benoît Labourdette (2’24s, muet, 2017, pseudonyme : Paul T.).

  • Je veux être un arbre

    8 juillet 2017

    Derrière les écorces, l’utopie.
    Un film de Benoît Labourdette (37s, muet, 2017).

  • La génomique

    8 juillet 2017

    Mystères des engendrements naturels.
    Un film de Benoît Labourdette (3’04s, muet, 2017).

  • Un jardin, c’est un monde

    3 juin 2017

    Promener son regard, dans les mots et dans le monde, c’est créer le paysage.
    Un film de Benoît Labourdette (1’08s, muet, 2017).

  • Le jardin de mon enfance

    3 juin 2017

    Feuilleter les vielles photographies de l’inconscient collectif, c’est revenir à soi.
    Un film de Benoît Labourdette (1’22s, muet, 2017, pseudonyme : L’enfant).

  • Jardin colossal

    3 juin 2017

    Quand la nature nous ramène au Sacré.
    Un film de Benoît Labourdette (1’55s, muet, 2017, pseudonyme : Bob Boss).

  • Truc

    17 avril 2017

    Un simple changement d’agencement des lettres peut tout bouleverser.
    Un film de Benoît Labourdette et Cécile Nhoybouakong (1’17s, muet, 2017, pseudonyme : C. B.).

  • La science a-t-elle quelque chose à dire sur le racisme ?

    17 avril 2017

    Retirer délicatement les couches obscures pour revenir à la lumière.
    Un film de Benoît Labourdette (2’, muet, 2017, pseudonyme : C. B.).

  • Egalité

    17 avril 2017

    Les grands mots ont un sens.
    Un film de Benoît Labourdette (1’, muet, 2017, pseudonyme : Bernard L.).

  • Diversité

    17 avril 2017

    Notre simple alphabet est en lui-même d’une grande diversité. Cette diversité est indispensable à toute expression, toute création.
    Un film de Benoît Labourdette (1’48s, muet, 2017, pseudonyme : Abel A.).

  • Différences

    17 avril 2017

    Philosophie des techniques confrontée à sociologie humaine.
    Un film de Benoît Labourdette (1’30s, muet, 2017, pseudonyme : Albert D.).

  • Article 10

    17 avril 2017

    « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ».
    Un film de Benoît Labourdette (53s, muet, 2017, pseudonyme : Stéphane G.).

  • Nous faisons tous partie de la grande famille humaine

    16 avril 2017

    Navigation dans le sens de beaux mots, de ceux qui rassemblent les humains.
    Un film de Benoît Labourdette (37s, muet, 2017, pseudonyme : Papa).

  • Questions ?

    16 avril 2017

    La spirale d’un esprit empli de questions sans réponses.
    Un film de Benoît Labourdette (1’42s, muet, 2017, pseudonyme : Joset’).

  • Egalité diversité

    16 avril 2017

    Survol d’une ville imaginaire faite de caractères d’imprimerie.
    Un film de Benoît Labourdette (39s, muet, 2017, pseudonyme : Jobo 12).

  • Discrimination

    16 avril 2017

    Derrière la petite musique sirupeuse, se cachent bien des interrogations sur l’égalité.
    Un film de Benoît Labourdette (1’03s, muet, 2017, pseudonyme : Luc Agard).

  • Déclaration universelle des droits de l’homme

    16 avril 2017

    Reconstituer les fondements de l’éthique de nos sociétés.
    Un film de Benoît Labourdette (1’30s, muet, 2017, pseudonyme : Emile C.).

  • Famille Identité Diversité

    3 avril 2017

    Des mots disloqués se reforment grâce à la main de l’Homme.
    Un film de Benoît Labourdette (41s, muet, 2017, pseudonyme : Nelson).

  • Peut-on être raciste sans le savoir ?

    3 avril 2017

    Les processus qui mènent au racisme.
    Un film de Benoît Labourdette (1’02s, muet, 2017, pseudonyme : Zorro).

  • On vient bien tous d’Afrique ?

    3 avril 2017

    Nous ne réussissons pas à ouvrir les yeux sur une évidence.
    Un film de Benoît Labourdette (1’19s, muet, 2017, pseudonyme : Bob).

  • Les autres ?

    3 avril 2017

    Se regarder les uns les autres, voir en face nos violences.
    Un film de Benoît Labourdette (1’21s, muet, 2017, pseudonyme : Jean-Jacques).

  • Déclaration

    2 avril 2017

    Dans la faille du racisme, même les mots les plus simples ne réussissent plus à se former, le sens de tout se perd.
    Un film de Benoît Labourdette et Lucie Vedel (3’18s, muet, 2017).

  • Je t’aime

    2 avril 2017

    Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément...
    Un film de Benoît Labourdette et Lucie Vedel (36s, muet, 2017).

  • Domination

    2 avril 2017

    Rebattre les cartes des systèmes de domination.
    Un film de Benoît Labourdette (1’26s, muet, 2017).

  • Vincent

    10 décembre 2016

    Explorer ses rêves, la nuit.
    Un film de Benoît Labourdette (1’45s, muet, 2016).

  • Un chien

    5 novembre 2016

    Un corps-regard, l’humain étend ses sens.
    Un film de Benoît Labourdette (1’30s, muet, 2016).