Accueil > Actions pédagogiques > Pocket Films > Colloque Mobile Création > Présentation du Colloque

Colloque Mobile Création

Mon travail d’exploration des possibilités créatives des mobiles a croisé la passion de trois chercheurs (et collègues de longue date) : Laurent Creton (économiste), Laurence Allard (sociologue) et Roger Odin (sémiologue), qui m’ont proposé d’organiser ensemble la première édition du colloque Mobile Création en juin 2012.

Deuxième édition 5-6 décembre 2013.

Site officiel du colloque : www.mobilecreation.fr

Présentation du Colloque

20 juin 2012

Téléphone mobile et création : cinéma, vidéo, jeux, écriture, musique, applications

Colloque organisé par : Laurent Creton, Roger Odin, Laurence Allard, Benoît Labourdette. Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel (IRCAV), université Paris III - Sorbonne nouvelle.

Du 14 juin 2012 au 15 juin 2012, INHA, salle Vasari, 2 rue Vivienne ou 6 rue des Petits-Champs, 75002.

Le téléphone mobile est utilisé dans le monde entier pour communiquer par voix orale, par voie écrite et par images fixes ou animées dans de nombreux domaines : vie quotidienne, vie sociale et familiale, mais aussi commerce, finance ou santé, sans oublier le secteur de l’art. La dimension de création du mobile a pourtant été jusqu’alors paradoxalement peu étudiée. Parler de création à propos du mobile ne peut se réduire à rendre compte des usages artistiques reconnus, même si de telles créations artistiques vont nourrir ce colloque à part entière. Ainsi, certains festivals ont impulsé de façon pionnière un usage créatif de la fonction vidéo du téléphone portable : faire du cinéma avec son portable. En abordant le mobile par le biais de la création, nous souhaitons élargir le champ des acteurs, des espaces et des pratiques en prenant en compte le fait que le mobile est, par exemple, l’appareil de prise de vues le plus répandu dans le monde et la technologie d’écriture la plus massivement utilisée dans le monde ainsi que le mode d’accès à l’Internet privilégié pour bon nombre de pays (ainsi l’Égypte est-elle Internet Mobile Only pour 70 % de la population). De même, on a trop tendance à considérer le mobile comme technologie relevant du paradigme de la voix lointaine et donc de la communication à distance, alors qu’une partie des pratiques de monstration de photos ou de vidéos se fait en co-présence (effet-visionneuse).

L’étude des textualités mobiles montre également une tendance à une certaine indifférenciation entre scriptural et iconique : texte pris en photos et envoyés par MMS par exemple. Dans ce contexte des usages pluriels d’une technologie polyfonctionnelle, il ne s’agit pas de tenter de distinguer à nouveaux frais le quidam de l’artiste, le professionnel de l’amateur, mais de mettre en évidence comment par le biais d’une technologie qui met des moyens de production-diffusion d’images et de textes entre les mains de cinq milliards d’habitants de la planète des pratiques créatives peuvent se déployer. Pratiques créatives en ce sens qu’elles vont re-créer ou inventer, détourner ou redéfinir les usages attendus ou routinisés du mobile, mettre en circulation les espaces de production-diffusion ou redéfinir les statuts des individus acteurs de ces productions mobiles. Ce ne sont pas forcément des créations originales uniques propres à un art mobile qui seront ici mises en valeur mais plutôt des pratiques, des usages inventifs du téléphone mobile, traversant les champs et les registres d’action. Parfois, la création s’établira en instituant de nouveaux mondes de l’art avec des réseaux d’acteurs inédits et les productions qui en résultent.Toutes les fonctionnalités du portable peuvent faire l’objet de pratiques créatives : la fonction images fixe, la fonction caméra vidéo, les fonctionnalités de géolocalisation, la connexion à l’Internet mobile, le SMS ainsi que les multiples applications pour smartphones.

Aujourd’hui, on voit ainsi se créer des genres transmédia émergents qui s’appuient sur des vidéos prises depuis les mobiles (exemples : Iranian Stories ou le projet d’un cinéaste égyptien de rassembler les vidéos mobiles de la révolution de février 2011). Il existe également tout un champ de création autour des applications mobiles pour smartphones, comme celles utilisant les fonctionnalités de réalité augmentée ou de l’Internet mobile. En Afrique du Sud des projets croisant éducation, littérature et mobile se développent : les mnovels. Et il existe bien d’autres expériences créatives qu’il serait pertinent d’étudier.

Ce colloque a pour visée essentielle de déplier les différents aspects de la rencontre entre téléphone mobile et création en mettant en relation réflexion théorique et pratique créative, ainsi qu’en pluralisant les approches disciplinaires de la sémiologie, de l’économie, de la sociologie, de la psychologie ou de l’ergonomie.


Voir aussi